Category Archives:Mi crocosme (le monde de Micheline)

Micheline is back

Bonjour à tout le monde !

Oui. Je sais. Ca faisait un bail. Mais j’ai de bonnes excuses, je vous assure!
Figurez-vous que « J’emmerde les femmes parfaites » a fait un tel carton que je suis devenue pleine aux as et, mon succès attisant inévitablement les jalousies, je me suis fait enlever avec demande de rançon qu’évidemment, Mi Amor n’a pas voulu payer. On est sous la communauté de bien.
Du coup, ne comptant que sur mon courage, j’ai tenté de m’évader en puisant dans mes vieux apprentissages de taekwondo en cours d’EPS au 2ème trimestre de 1ère L. Comme ça faisait longtemps que j’étais enfermée, j’avais des ongles de pied bien longs et pointus ce qui fait qu’en ratant mon coup de pied retourné, j’ai crevé l’oeil de mon ravisseur et j’ai pu me faire la malle.
A mon retour, Mi Amor avait claqué tous mes droits d’auteurs en extensions de Candy Crush et c’est ainsi que j’ai du changer de boulot pour nourrir nos enfants…

Bref, me revoilà donc parmi vous, avec le bout des doigts qui me titille (et les ongles coupés, rassurez vous) et l’envie de micheliner à nouveau à vos côtés.
Au programme donc de cette rentrée : un projet de tome 2 (et un contrat de mariage)
Et en attendant de vous faire lire mes nouvelles chroniques, je publierai de temps en temps de petits articles sur mon blog !

Allez, je m’y mets 🙂
A très vite
Kiss xxx
Micheline.

Ma copine Pénélope

Hier, j'ai mangé avec ma copine Pénélope.

15 ans qu'on se connaît… Je l'ai toujours admirée Pénélope. Au lycée déjà, elle faisait tourner toutes les têtes. Blonde, des traits d'une finesse incroyable, une peau diaphane, un corps de danseuse. Le parfait mélange entre Michele Pfeiffer et  Scarlett Johansson. C'est vrai qu'elle est sacrément canon Pénélope.

En plus de ça, cette fille est brillantissime. Diplômée d'une grande école, elle aurait tout aussi facilement pu devenir astrophysicienne ou magistrate.

Malheureusement pour moi, elle est aussi très sympa et cool, ce qui ne m'autorise pas à la détester.

Donc, hier, j'ai mangé avec ma copine Pénélope.

Comme d'habitude, elle se pointe en retard car elle sort d'une réunion super importante, avec des gens supers importants, dans son boulot super important. Pimpante malgré tout, elle me parle de sa semaine dernière à Londres, de son futur déplacement à Berlin, de son colloque à Washington, de son interview à Canal+, de ses cours de yoga, du sublime curry vert qu'elle a concocté hier soir, de sa dernière trouvaille chinée le week-end dernier, de son formidable petit ange, blond lui aussi, qui vient de sauter la grande section, de son...

Elle est cool Pénélope. Je n'ai pas le droit de la détester, pas même un peu. Non, non, non. Pas même un peu...

Bref, pendant qu'elle parle Pénélope, moi, je m'empiffre de ma salade de choux (celle qui va m'en laisser plein les dents et me ballonner pour l'après-midi), en l'écoutant et en l'enviant un peu quand même. Ca me rappelle le lycée quand elle me racontait ses histoires de mecs et que moi, mes seules anecdotes se résumaient à la fois ou untel m'avait adressé la parole au bar pour que je lui passe les cacahuètes ou mieux, pour le renseigner sur la situation matrimoniale de Pénélope.

Donc je l'envie un peu Pénélope. Mais au fond, Pénélope, c'est juste un idéal, un cliché que je ne serai jamais même si j'y mettais toutes mes forces. Elle ne réveille en aucun cas de douloureux complexes. Plus maintenant en tout cas. Non. Pénélope me renvoie simplement à mon imperfection la plus absolue et assumée et avec un soupçon de recul, je trouve même ça plutôt marrant ce contraste!

Voyez plutôt…

J'adore la danse moi aussi mais je n'ai jamais été bien gracieuse dans un tutu (ca faisait même marrer ma prof de m'appeler la "Grasse". Haha. c'est vrai que c'est drôle.)

Je ne suis pas ce qu'on dirait brillante non plus. J'ai fait des études honorables mais banales, pour trouver un boulot correct mais banal, que j'occupe d'ailleurs de manière efficace mais somme toute banale.

Mon seul moment de gloire avec la presse remonte quant à lui à mes 10 ans quand j'ai été tirée au sort à la fête de l'école et gagné un voyage aux Baléares remis officiellement par Môssieur le Maire, intense moment immortalisé (grâce à sa présence) par un toppissime quart de page dans le Canard local...

#Madecoamoi,  c'est plus du Ikea inspiration Maison du monde collection 2012 (pas chère et t'es sûr de pas te gourer).

Quant à ma dernière tentative culinaire, elle remonte à mercredi dernier quand avec mes 2 moufflettes, j'ai concocté une sublime brioche esprit pain d'elfes, qui a injustement fini sa triste existence dans la mare du voisin parce que les canards, eux au moins, ont su reconnaitre ses qualités nutritionnelles pourtant évidentes.

Bref, ma copine Pénélope, en l'écoutant parler, m'a simplement renvoyée à ma banalité, à mon côté...Micheline si vous voyez ce que je veux dire.

Et vous savez quoi ? Je me suis dit que je ne devais pas être la seule Micheline à avoir une Pénélope dans ses copines.

J'ai donc eu envie de partager cette michelinesque expérience, de clamer haut et fort ma totale imperfection, et puis d'essayer d'en rire, tout en me trouvant des milliards d'excuses bien sûr... car une Micheline est TOUJOURS de mauvaise foi!!!

Et oui les gars!  J'ai du bide mais 4 mioches hyperactifs, qui s essuient le nez tous les matins dans mon manteau et sont pleinement coupables des crayons de couleur et des miettes de gâteaux écrasés dans mon sac à main!

J'ai aussi un boulot ultra-speed qui me prend beaucoup de temps, ce qui me contraint vous vous en doutez à supporter poils aux pattes en toute saison et coiffure de merde ornée de racines blanches et de frisures improbables qui sèchent dans le métro le matin!

J'ai par ailleurs la malchance d'avoir le pied large, handicap majeur provoquant systématiquement des ampoules aux pieds immédiates dès lors que j'essaie de mettre des talons de plus de 3 cm.

Quant à mes fringues toujours mal coupées !? C'est pour la simple et bonne raison  que je suis contrainte de faire mon shopping par internet (et donc sans essayer) pour éviter d'avoir à supporter une séance magasins avec une petite furie de 2 ans qui passe son temps à arracher tout ce qui se trouve sur un cintre en passant entre les rayons ou mieux, à ouvrir le rideau de la cabine d'essayage juste au moment où je suis en soutif/culottedépareillés/protège-slip/chaussettes trouées/poils aux jambes pour m'humilier lamentablement devant le premier vendeur venu.

Bref, je suis certaine qu'on a toute un peu (ou beaucoup) de Micheline en nous, et que ce n'est pas forcément ce dont on est les plus fières.

Et si en plus, comme moi, tu as une amie Pénélope que tu adorerais détester, que tu as des milliers d'imperfections et encore plus de bonnes excuses, alors n'hésite plus et rejoins lesMicheline.fr  !

Tu détesteras m'adorer tellement on se ressemble....

🙂