Hier, j’ai pris 10 ans

Hier, j’ai pris 10 ans

Je ne sais pas vous, mais en principe moi, à chaque anniversaire, c’est toujours la même chose : je prends une année.
Et bien figurez-vous qu’hier, à l’occasion de mon 36ème anniversaire, j’ai pris 10 ans .

Tout avait pourtant vraiment bien commencé…

Mi Amor m’avait laissée faire la grasse mat, je somnolais donc paisiblement en profitant de ma chance, dans une chambre douce aux couleurs du matin, bercée par le chant des oiseaux dans le jardin et savourant la délicieuse odeur de café et de pain grillé provenant de la cuisine…
Tout à coup, on m’arracha de mon extase lorsque la porte de la chambre fut défoncée par un trio de petites bêtes enragées en pyjama et hurlant BON ANNIVERSAIRE MAMAN !!!!!!
On pourrait trouver ça mignon… au début. Mais rapidement, le premier sauvageon m’a gentiment rappelé que ça y est, j’étais vraiment vieille aujourd’hui, le tout en me broyant un sein parce qu’il voulait faire une cascade sur moi. La deuxième, en voulant me mettre mes lunettes et après m’avoir planté à peu près 6 fois les branches dans l’œil, a embrayé fièrement sur l’âge qu’elle pensait que j’avais et m’a bien sûr rajouté une bonne vingtaine d’années dans les dents. La troisième quant à elle a enchainé sur mes dents justement en me disant que le matin maman elle sentait mauvais de la bouche. De là, j’ai entendu le 4ème, le plus grand, qui n’était même pas venu me fêter en ce grand jour, se marrer de cette bonne blague et la raconter à son traître de père dans la pièce d’à côté.
Bon anniversaire round 1.

Malgré ces déconvenues, j’ai quand même réussi à me lever et à me remonter le moral en me disant que les gosses ça dit vraiment n’importe quoi, et qu’entre une fille de 17 ans et une femme de 50, ils ne voient pas la différence. L’autre jour en révisant sa leçon de sciences nat., l’un d’eux m’avait même sorti que la ménopause, c’était à 20 ans. Tout ça m’a reboostée un peu.
En me brossant les dents (parce que ça m’avait vexée cette histoire de mauvaise haleine), j’ai tenté de m’auto motiver : « oui, j’assume à fond mon âge ! Je me sens hyper jeune encore ! Au boulot d’ailleurs, on forme une bonne équipe de nanas dynamiques… »
C’est là que je me suis rappelée que, bien que je crois appartenir à la même génération que mes collègues toutes fraîches, j’ai tout de même facile 10 ans de plus qu’elles, ce qui me conduit souvent à de grands moments de solitude où je fais une petite référence ciné ou musique des années 80/90 et qu’elles ne voient même pas de quoi je parle…
« Rebondis Micheline, rebondis ! Après tout, ce n’est pas l’âge que tu as qui compte, c’est celui que tu as dans ta tête et ça, ça change tout !!! »
Sauf que ça, c’est typiquement le genre de phrases qu’on dit quand justement, on est vieux. Il me fallait trouver autre chose.
« Allez.. Quoi, Micheline ! Tu ne fais pas ton âge ! »
Ca c’est un vieux reste de quand j’étais gamine. Parce que c’est vrai qu’à 20 ans, j’en paraissais facile 6 de moins, et ça m’avait d’ailleurs valu déjà quelques tristes moments…
Au resto, à 18 ou 19 ans, vous a-t-on déjà proposé le menu enfant ??? Moi oui !!!
Un beau serveur que vous zieutiez discrètement a-t-il déjà demandé à votre père s’il pouvait vous faire goûter le vin alors que vous aviez au moins 2 ans de plus que lui ????? Moi oui !!!!!
Vous a-t-on déjà refoulé d’une boîte hyper branchouille parce que vous n’aviez pas vos papiers sur vous et que vous n’étiez pas en mesure de prouver que non, vous n’étiez pas la petite cousine de 12 ans de Pénélope, et que vous avez ainsi gâché la soirée de tous vos potes qui ont tous du ressortir de la boite pour se faire un misérable khebab avec vous (parce que eux, ils avaient bien entendu tous réussi à rentrer) ???????? Moi oui!!!!!!!!!!
« Je n’ai pas enduré toutes ces humiliations pour rien !! Ok je faisais gamine à une période où je voulais faire femme ! Soit ! Au moins, désormais, je fais jeune alors que je suis une femme! »

Cette petite séance souvenir et auto-persuasion réussit à me remonter à bloc. D’autant qu’une belle journée m’attendait :
Ma petite séance coiffeur semestrielle d’abord, histoire de me faire du bien en ce jour, prendre soin de moi, me faire cocooner, me sentir beeeeelle….
Arrivée au salon, j’ai commencé à expliquer à la nana ce que je voulais, d’abord une couleur bien foncée (c’est ma couleur) histoire de cacher mes racines blanches…. Puis juste couper les pointes car j’avais envie de me faire pousser les cheveux.
Et bien je vais vous dire un truc, n’allez jamais chez le coiffeur le jour de votre anniversaire !!! Tout est fait pour vous saper le moral. J’aurais éventuellement pu encaisser ses grimaces en voyant mes cheveux secs. J’aurais aussi pu supporter ses questions agaçantes « mais vous ne faites jamais de masque ou de soin , nan? ». A cette question d’ailleurs, je réponds toujours que non, j’ai pas le temps de prendre soin de mes cheveux, c’est pour ça qu’ils sont affreux (mais au fond de moi je sais que le putain d’après-shampoing que j’ai payé une fortune et que je m’applique consciencieusement 2 fois par semaine n’a aucune efficacité). Mais là, ce fut le pompon (en voilà une expression d’un autre siècle):
Ma couleur ??? Elle m’a déconseillé de faire trop sombre parce que ça durcit les traits et passé un certain âge, ça vieillit vraiment. Paf dans ma gueule de vieille.
Ma longueur ? Mauvaise idée les cheveux longs. Quand on a plus de 45 ans, mieux vaut privilégier les carrés.
Et pourquoi pas des bigoudis et les cheveux violet pendant qu’on y est?
Merde alors. Elle m’a donné 10 ans de plus que ce que j’ai.
Bon anniversaire round 2.

Dur de rebondir après ça, d’autant que comme à chaque fois, j’ai détesté ma nouvelle coupe et mon brushing ringard.
Pas grave. Le soir, petite soirée entre amis!
Sauf qu’un intrus s’était incrusté… un intrus qui ne connaissait ni mon âge, ni mes blessures du jour, ni mon extrêmement haut niveau de susceptibilité.
J’appris au gré d’une conversation que cet intrus lui, avait plus de 50 ans, et croyez-moi, il ne les faisait pas mais alors PAS DU TOUT !!!!!
Et voilà Micheline avec ses gros sabots, qui commence à lui demander quel âge il donne à tous les invités du soir.
Bien mal m’en a pris…. Il a bien sûr démarré son tour de table (me gardant pour la fin, perfide qu’il était), monopolisant ainsi la conversation et l’attention de tous… première tentative réussie pour Gertrude, dans le mille pour Emile, pile poil pour Bernadette, 5 ans de moins pour Pénélope… évidemment… etc etc…. Un sans-faute pour lui (Pénélope , elle, ne compte pas vraiment). C’est alors que vint mon tour, l’ultime personne pour laquelle il devait deviner l’âge. Déjà je commençais à regretter cette idée de jeu stupide. Je ne le sentais pas, mais alors pas du tout, d’autant que tout le monde écoutait, et moi j’attendais la sentence…. Qui tomba. « 43 ans » me dit cet abruti d’un air satisfait ?!
Bon anniversaire Micheline round 3.

Hier, c’était vraiment pas mon jour. Mais au moins, j’étais plus jeune qu’aujourd’hui.

6 comments

  1. Pour remonter le moral de Micheline dont, c’est définitif, j’adore le style !!!!
    Je partage mon bureau avec un petit jeune de 28 ans qui parle parfois avec des mots que je ne comprends absolument pas… ms il est sympa (mignon aussi d’ailleurs mais ce n’est pas la question ) il me donne des cours de langue jeun’s !!!
    En même tps, j’ai 3 ans de plus que Micheline (tout s’explique…) mais comme elle je ne faisais pas mon âge (ex à 24 ans le chauffeur de car pour le lycée et collège s’arrête pour me prendre alors que j’allais bosser … Je l’informe donc que je ne vais pas au lycée. …et lui me répond mais je fais aussi le collège! !)
    Je ne sais pas si Micheline va mieux mais moi elle m’a une fois de plus fait sourire !!

    • Quelle plume ! C’est un régal de te lire !! Moi je vais évidemment te donner un référence cinématographique : dans les aventuriers de l’arche perdue, une femme demande à Indiana Jones qu’elle âge il a et c’est vrai que du coup on se demande quel âge a ce héros. Et il répond une phrase que je me répète très souvent pour me rassurer : c’est pas l’âge qui compte, c’est les kilomètres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.