Le confinement

Le confinement

09 mai 2020.

Drôle de période dites donc qu’on vient de se taper là…. Et alors que les héros du quotidien allaient au front, ou que des familles galéraient avec des mioches hyperactifs dans leur studette, moi Micheline, je dois bien avouer que j’ai tout simplement télé-travaillé dans mon pavillon de banlieue. Pas de quoi fanfaronner donc ou faire de ces 2 mois une période productive.

C’est vrai quoi! Quand tu bosses pas à l’hosto, au supermarché ou dans un entrepôt d’Amazon, bah… tu dois trouver de quoi t’occuper !

Certains se sont lancés dans des défis sportifs quotidiens histoire de se bâtir un bikini body et frimer avec leur cul en béton lors de leurs prochaines vacances d’été 2037.

D’autres se sont reconvertis en artisans boulangers et ont concocté des petits pains mignons comme tout alors que les boulangeries n’étaient pas fermées que je sache… Encore une affaire de quête de la miche parfaite quoi.

J’en connais aussi qui se sont découvert des talents cachés d’aquarellistes et qui même avec de la peinture à doigts volée à leur rejeton ont réalisé des chefs d’oeuvre dignes d’être exposés au musée.

En ce qui me concerne, je ne peux pas dire que cette période ait été marquée par la découverte d’un quelconque don enfoui. Et ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé de le trouver !

J’ai d’abord mis la barre haute et fait la meuf badasse en bravant les dangers d’un monde malade en allant faire mes courses au Carrouf du village… Pas de bol, dans la file d’attente du parking, sagement rangée comme dans un concours international de dominos, je me suis fait des ennemis lorsque je me suis mise à tousser et moucher comme une tuberculeuse en phase terminale, immédiatement diagnostiquée covid-positive par le mec de la sécurité qui a dès lors refusé de me laisser entrer dans le magasin. Comment le convaincre que ces quelques quintes glaireuses n’étaient en réalité dues qu’à mon allergie au bouleau à côté duquel je m’étais garée!

J’ai aussi tenté de faire ma petite femme d’intérieur, prenant presque goût à ranger la maison et épousseter le moindre recoin. Et je ne ne vous raconte pas comme nous étions à jour question linge sale!!! Le seul hic, c’est que visiblement, au fil des dernières semaines (et donc des machines) tous mes futes sont devenus trop petits. A mon avis, avec ce confinement, l’eau est moins calcaire et ça fait rétrécir les fringues au lavage… non? A moins que ça ne soit nos fréquents petits encas ? Ou bien les 8 apéros par jour avec Miamor ?

On s’est également lancé dans les apéros virtuels! C’est sûr que c’est sympa ! Sauf avec nos parents qui n’ont pas trop compris que ce n’est pas flatteur de tenir le téléphone collé au visage, qu’on n’entend pas forcément mieux ce qu’ils disent surtout quand ils hurlent comme dans un porte-voix et qu’il ne suffit pas de secouer le téléphone en disant en boucle « et là tu m’entends? » pour améliorer leur réseau internet.

Puis il y a les potes, qui ont toujours des petits apéros délicieusement gourmands que tu ne peux même pas goûter. Alors que toi, Micheline, tu restes là, sur ton canapé, à te taper une crampe de bras parce que le droit, bien tendu, porte le téléphone suffisamment loin de ta gueule pour pas qu’on voit que tu n’as pas fait tes racines depuis un bail, l’autre bras essayant tant bien que mal de ne pas faire tomber ton ballon de rosé. Tu attends patiemment que Miamor te fourre une chips premier prix dans le bec (seul truc qui n’était pas en rupture au Drive) en bavant devant les tapenades et fromages ramenés du marché par tes potes confinés dans leur charmante maison de famille d’un petit village de Provence.

A l’inverse, j’ai d’autres amis qui ont l’air de se faire encore plus chier que nous et nous invitent tous les jours pour l’apéro … Et ben là vous voyez, confinement ou non, faut quand même se décarcasser pour esquiver ces rendez-vous parce que la liste des excuses bidons habituelles n’est pas utilisable ! Il est donc nécessaire de faire preuve d’inventivité. Autant vous dire que je suis devenue un mystère pour la science avec mon coronavirus que j’ai déjà chopé 3 fois…

On nous avait aussi annoncé que cette période serait propice à la fête du slip! Mais ça, c’est sans compter plusieurs obstacles… Les gosses déjà. Tout le temps dans tes pattes. Sans rythme et donc totalement imprévisibles. Puis aussi, on peut bien se l’avouer, on est tous un peu moches en ce moment… Y a bien qu’à Kho Lanta que les nuits de merde, l’absence d’hygiène, d’épilation, de coiffeur ou de maquillage rend les gens plus canons. Donc question désir, faut quand même se motiver un peu… Et là on s’est dit: qu’à cela ne tienne, une petite douche, on se pomponne, lumière tamisée et hop séduction comme au premier jour! Et ben nan. Parce que ton putain de chauffe-eau a décidé de tomber en panne 2 jours après le début du confinement et que ta libido n’est pas grand chose face à ta haine des douches glacées. Abstinence donc.

Quoi d’autre… Ha oui ! j’ai tenté malgré moi de devenir prof de math. Mon ado ne comprenant rien à ma pourtant si brillante explication du théorème de pythagore, j’ai finalement pris les choses en main et torché son DM de math les doigts dans le pif. Mais j’ai rapidement déchanté quand j’ai appris sur Pronote qu’on avait eu qu’un minable 10,5 sur 20 ?! En 4ème…

De tentatives avortées en expériences pourries donc, je me suis ennuyée. J’avais déjà tenté trop de choses sans succès et les journées commençaient à devenir sacrément longues… Du coup, j’ai tanné Miamor pour qu’il me laisse lui couper les cheveux et réalise ainsi mon rêve de petite fille. Grossière erreur… On aurait du faire un pacte d’abord … ça aurait éviter qu’il demande le divorce lorsque j’ai ripé au dessus de son oreille gauche avec la tondeuse, lui offrant pourtant une chance d’arborer une coupe de footballeur lillois professionnel. On aurait aussi dû mieux écouter les infos. Ca m’aurait évité de me lancer dans une nouvelle carrière le week-end précédant la réouverture des salons de coiffure et sonnant aussi de la fin de son télétravail.

Voila comment j’ai totalement foiré mon confinement. Et vous?

2 comments

  1. Cc la mich. Enfin quelqu’un dévoile la vraie vérité sur ce confinement…😂. On a tous caressé l’espoir de développer une nouvelles compétences en cette période particulière. Pour ma part, j’ai préféré contempler celles des autres, surtout quand on a quelqu’un sous le nez qui n’arrête pas de tout faire HOME MADE: le pain de mie, la brioche, le fraisier, les tagliatelles, même les tablettes de lave-vaisselle et la lessive. J’étais rincée rien que de le regarder. Il va falloir que je récupère maintenant…🤣

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.